Chants d'amour et de pluie, photos de l'auteur, Paris, éditionsThierry Sajat.

 

Née à Beyrouth, au Liban, Christine Tournier a su prendre le meilleur de l'Orient et l’Occident, en y étant digne.  

Historienne d’art, philosophe, thérapeute, grande voyageuse en Asie, particulièrement en Inde et au Tibet, elle s’est très tôt passionnée pour les Traditions orientales et occidentales qui l'influencent dans ses écrits nourris de théosophie, d'égyptologie, d'alchimie...

Source: Flickr

Son dernier recueil marqué par les fulgurances de la modernité, évoque un univers urbain, peuplé d'êtres "juxtaposés". Une "plongée en schizophrénie individuelle et collective" dont le poète essaie de s'extirper, luttant contre son complexe de Jonas.

Révoltée contre l'obsolescence programmée, Christine Tournier lutte contre le désespoir en voulant déchiffrer le monde ou plutôt les mondes parallèles qui éclosent et meurent sous ses yeux, quand elle accepte de les accueillir:

"Le rire des sanglots s'étouffe au feu des nuits,

Les incubes succombent aux marges du matin;

La fleur des blancs manteaux de sang s'épanouit;

Les succubes se jouent des cauchemars lointains".

 

Merci pour cette émotion.

b3400f4b