Après Gomorra et Reality, grands prix du jury à Cannes en 2008 et 2012, le rélisateur Matteo Garrone revient avec un film fantastique:

Tales of tales. Un long métrage adapté des contes de Giambattista Basile ( 1575 - 1632) qui auraient inspiré Charles Perrault et les frères Grimm.

Dans une mise en scène baroque, aux décors sophistiqués - on pense aux tableaux du Caravage - ces contes explorent la thématique du pouvoir. Jusqu'où l'être humain est-il prêt à aller pour assouvir ses pulsions?

Salma Hayek y incarne une reine prête à tout pour avoir un enfant, quitte à envoyer son époux à la mort.

De même, la royauté au masculin n'est pas épargnée. Vincent Cassel joue ici un roi obsédé par le corps féminin.

Quant à Tobey Jones, il joue un roi, éternel enfant, obsédé par les insectes. Il sacrifie sa fille unique, en la donnant comme épouse à un homme des cavernes, sosie de Frankenstein, parce que ce dernier a su percer une énigme.

Une critique de la royauté absolue, avec des images sublimes, où le rouge domine. Intriguant.

 

 

tale-of-tales-poster-120x160-bd